53e Festival
22 Août - 1er septembre 2019

53e Festival de La Chaise-Dieu : plus de 20 000 spectateurs et des fondamentaux réaffirmés

Temps fort de l’été musical français et européen, le 53e Festival de La Chaise-Dieu s’est achevé dimanche 1er septembre, avec une dernière journée marquée par l’ovation rendue par une abbatiale comble à l’Orchestre de la Garde Républicaine, invité pour la première fois au festival, pour son interprétation de la Symphonie fantastique de Berlioz.

Un véritable succès de fréquentation

Avec 20 124 spectateurs au total sur 11 jours de manifestation (et près de 60 évènements proposés), l’intérêt du public ne faiblit pas pour le Festival de La Chaise-Dieu :  6 800 spectateurs ont suivi les 36 événements en accès libre (sérénades, conférences, restitutions, ateliers-découvertes…) répartis tout au long du Festival et les 25 concerts avec billetterie à La Chaise-Dieu comme dans les autres lieux de la Haute-Loire, du Puy-de-Dôme et de la Loire ont réuni au total 13 000 spectateurs (contre 15 000 spectateurs pour 36 concerts payants en 2018).

Des fondamentaux réaffirmés sans oublier les nouveautés

  • De grandes pages sacrées, avec en particulier la redécouverte très remarquée le 24/8 de l’oratorio Santa Teodosia d’A. Scarlatti, par Les Accents (dir. T. Noally) avec E. de Negri dans le rôle-titre, le Stabat Mater de Pergolèse par Les Musiciens du Louvre le 29/8 à Brioude (avec le remplacement au pied levé de Teresa Iervolino par le contre-ténor Carlo Vistoli), et le moment de grâce vécu avec les Gabrieli Consort & Players à l’issue d’un Dixit Dominus de Haendel dans une abbatiale aux vitraux zébrés d’éclairs par l’orage (31/8, dir. P. McCreesh).
  • De très grands moments symphoniques vécus en l’abbatiale Saint-Robert, avec en particulier le Concerto pour piano de Grieg par Roger Muraro (le 28/8, avec l’Orchestre national de Lyon, dir. G. Madaras), la 7e symphonie de Beethoven par R. Forés Veses (le 29/8, avec l’Orchestre national d’Auvergne), le 2e concerto pour piano de Brahms par Adam Laloum (30/8, avec l’Orchestre symphonique de Bretagne, dir. G. Llewellyn).
  • Un très vif enthousiasme suscité par les jeunes talents présents cette année au festival, tant dans le domaine instrumental, (Élodie Soulard le 27/8 à Lavaudieu, faisant entrer pour la première fois l’accordéon de concert au festival ; Victor Julien-Laferrière le même soir en l’abbatiale avec l’Orchestre de l’Opéra Rouen Normandie, dir. B. Glassberg ; Ramón Ortega Quero dans le Concerto pour hautbois de R. Strauss le 29/8) que dans le domaine vocal : ferveur de la mezzo-soprano Ambroisine Bré (le 25/8 avec les Talens Lyriques en la cathédrale du Puy) et lyrisme de la soprano Marie-Laure Garnier dans la cantate Herminie de Berlioz (le 1/9 en l’abbatiale avec l’Orchestre de la Garde Républicaine).
  • Dans le domaine choral, le chœur de chambre Les Métaboles (dir. L. Warynski) , invité pour la première fois au festival (30/8, Ambert) a fortement marqué les festivaliers avec un programme de musique américaine des XXe et XXIe siècles, tout comme Aedes (dir. M. Romano), qui confirme sa place parmi les meilleurs chœurs de chambre européens (Un requiem allemand de Brahms, le 25/8 en l’abbatiale et nouveau programme Purcell/Britten, créé à Saint-Paulien le 26/8). Un large écho médiatique

Un large écho médiatique

Cette 53e édition a été très suivie par la presse tant nationale que régionale et locale, avec en particulier et pour la première fois, un concert diffusé en direct sur internet par France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (7e symphonie de Beethoven par l’Orchestre National d’Auvergne le 29/8),

Un réseau de partenaires renforcé

Dans un cadre rendu encore plus propice par le retour des 14 tapisseries flamandes du XVIe siècle, véritable trésor national magnifiquement restauré, l’abbaye de La Chaise-Dieu s’est à nouveau imposée cette année, en période de festival, comme un lieu prisé de rencontres et d’échanges pour les décideurs économiques d’Auvergne-Rhône-Alpes

A suivre…

Rendez-Vous en Saisons 2019/2020 (résidences et concerts à l’Auditorium Cziffra de La Chaise-Dieu) :

* Du 28 au 30 novembre 2019 : « Automne symphonique » avec l’Orchestre national d’Auvergne (concert le samedi 30/11 à 16 h 30)

* Du 17 au 21 février 2020 : « Quatuor en hiver » avec le collectif La Novia (concert le dimanche 23/02 à 16 h)

* Du 15 au 19 juin 2020 : « Printemps de la création » avec l’Ensemble Orchestral Contemporain (concert le vendredi 19/06 à 18 h 30).

*54e Festival de La Chaise-Dieu : du 20 au 30 août 2020


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A voir également