53e Festival
22 Août - 1er septembre 2019

La Chaise-Dieu Coup de jeune et vents frais…

C’est par une ouverture cuivrée sur le parvis de l’abbatiale que s’est ouverte, vendredi 18 août, la 51ème édition du festival de La Chaise-Dieu. Cuivrée et jeune. Les 17 musiciens des 4 ensembles de cuivres ont tous moins de 30 ans. Venus d’horizons différents, c’est au Conservatoire de musique de Paris que leurs routes se sont croisées et qu’ils ont créé leurs ensembles à vent, Quatuor Hornormes, quatuor Moebius, quatuor de tubas et Quintégr’al.

Suivez la musique…Photo 2

La rencontre sur les marches de l’abbatiale ce vendredi soir marquait, en fait, pour chaque ensemble la fin d’une longue journée de balade. Balade en musique, bien sûr. Parti le matin même qui de Parentignat, qui de Beauzac, d’Ambert ou du Puy-en-Velay, chaque ensemble a suivi tout au long de la journée un des quatre axes principaux conduisant à l’abbatiale, point de ralliement, s’arrêtant au passage sur la place des villages traversés pour une sérénade très attendue. 16 étapes, 16 sérénades. Le festival laboure le terrain… Ces ensembles, et d’autres, participeront aux traditionnelles aubades, sérénades et concerts à ciel ouvert, gratuits, donnés jusqu’à la fin de festival.

Car l’objectif est évident, faire du festival la fête de tout un territoire et non celui de quelques privilégiés parachutés à La Chaise-Dieu le temps de quelques concerts. Casser l’image d’un festival longtemps jugé élitiste et hors-sol, c’est là, on le sent bien, l’obsession principale de son directeur Julien Caron.

D’où son idée de multiplier les événements grand public et libres d’accès, ces sérénades de la première journée n’étant qu’une partie d’un festival pour tous. Pour tous, y compris personnes âgées (concert à la maison de retraite) et surtout le jeune public et le public familial. L’autre idée fixe du festival étant de rajeunir son public, gage incontournable de sa survie à long terme. Pour l’instant, en tout cas, les artistes rajeunissent plus vite que le public.Photo 3

Plusieurs rendez-vous leur sont proposés, journée jeune public jeudi 24, concert en famille vendredi 25, stage d’éveil musical jusqu’au 25. Les invitations sont lancées, au public d’y répondre.

Pour tous les rendez-vous de ce festival pour tous, consulter la programmation ICI

Jean-Paul Vincent

(Photos Virginie Giraud)


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A voir également