53e Festival
22 Août - 1er septembre 2019

La Chaise-Dieu: Au commencement…l’orgue!

C’est une tradition chaque concert donné en l’abbatiale débute par une pièce d’orgue, fidélité à la légende qui veut que le festival ait été créé par Cziffra pour la restauration de cet instrument. Depuis quelques années la tradition veut aussi que deux étudiants, un du conservatoire de Paris, l’autre de Lyon, se partagent ces sonneries d’avant concert. Hendrik Burkard est l’un des heureux élus de cette 51ème édition.

La chance, le stress et le plaisir…

Photo Orgue_1Originaire de Cologne, en Allemagne, Hendrik a opté pour le conservatoire de Paris car l’orgue y est considéré et enseigné comme un instrument comme les autres, détaché de toute connotation religieuse. Avoir été choisi à 21 ans pour le festival de La Chaise-Dieu est pour lui une chance extraordinaire: « C’est génial! Le festival est tellement renommé. C’est du stress mais aussi un énorme plaisir de pouvoir jouer sur cet instrument aux couleurs magnifiques, idéal pour la musique française ».

Voici une dizaine d’années qu’il a choisi l’orgue après avoir chanté dans un chœur « parce que c’est un instrument grand, fort et inaccessible. C’est aussi fascinant de penser qu’à l’orgue une seule personne peut faire vibrer toute une cathédrale! »

Cette année Hendrik Burkard s’est vu offrir un autre plaisir celui d’une audition sur l’orgue restauré de la collégiale St Georges de St Paulien. « C’est un orgue particulier avec un pédalier hors des normes habituelles mais très agréable pour ses différents niveaux de sonorité ».

Le festival terminé, Hendrik prendra trois semaines de vacances avant de participer à Toulouse à un grand concours international. Puis retour à Paris pour une troisième année d’étude au conservatoire. Son souhait, devenir soliste, bien sûr, mais en même temps titulaire d’un orgue d’église « J’y tiens beaucoup car c’est important de ne pas oublier qu’à l’origine, l’orgue est un instrument d’église ».Photo Orgue_2

Jean-Paul Vincent

(Photo : Guilhem Vicard)

 

Deux récitals en accès libre permettront d’entendre les deux étudiants en solistes sur l’orgue de l’abbatiale:

Mercredi 23 août à 10h, Hendrik Burkard

Samedi 26 août à 10h, Saténik Shahazizyan, étudiante au conservatoire national supérieur de Lyon.


2 commentaires

La legende a quand meme un fond de verite. Quelle Est la version exacte de l'origine du festival? On y a toujours mele CziffrA, l'orgue, et le dr Mazoyer. Perso je me souviens du premier debat au conseil general sur un eventuel financement, et un senateur de l'epoque n'etait pas d'accorD. Il a change d'avis par la suite.

Grimaud Jean, le 23 août 2017

Le festival de LA CHAISE DIEU A ETE CREE PAR LE DOCTEUR MAZOYER ET MONSIEUR CROSIGNANI HÖtelier restaurateur à la chaise-DIEU ET PRESIDENT DU COMITE DES FETES. Monsieur et Madame MAZOYER emméne Georges CZIFFRA amis de la famille déjeuner chez le chef "CROSI" A LA CHAISE DIEU. Monsieur CROSIGNANI propose de leur faire visiter l'EGLISE ABBATIALE. Présentant l'orgue à CZIFFRA Monsieur CROSIGNANI DIT A CZIFFRA C'EST ICI MAITRE QUE VOUS DEVRIEZ venir donner un concert pour la restaurAtion de notre orgue.REPONSE DE MAITRE CZIFFRA: "POURQUOI PAS". VOICI COMMENT LE PREMIER CONCERT A ETE ORGANISE. AVEC MAMAN NOUS AVONS PRIS LES reservations des premiers concerts.

BRET Jeannine née CROSIGNANI, le 22 août 2017
Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A voir également