53e Festival
22 Août - 1er septembre 2019

En 2016 le Festival donne de la voix !

Instrument de l’émotion par excellence, la voix lyrique sera à l’honneur tout au long de ce 50e Festival, à travers la présence de grands solistes servis par des ensembles de renom.


Actu Voix Helene LeCorreDans le domaine de la musique baroque, l’Auditorium Cziffra de La Chaise-Dieu accueillera la soprano Hélène Le Corre, inoubliable Madeleine aux pieds du Christ dans l’oratorio éponyme de Caldara lors du Festival 2004 : elle sera cette fois-ci accompagnée par La Ménestrandise dans un programme consacré aux héroïnes de Haendel et du Français Montéclair (samedi 20 août à 17h).
Ce même jour, Haendel sera également à l’honneur au Théâtre municipal du Puy-en-Velay, très belle salle à l’italienne qui servira d’écrin à la version scénique de l’opéra Acis et Galatée, que dirigera le célèbre contre-ténor Damien Guillon, à la tête de son ensemble Le Banquet céleste : mise en scène par Anne-Laure Liégeois, cette production associera le ténor Cyril Auvity à des jeunes chanteurs issus du 24e Concours international de Chant de Clermont-Ferrand (samedi 20 août à 21h).

 

Toujours au Puy-en-Velay, mais cette fois dans le cadre moderne de l’église du Val-Vert, on retrouvera Damien Guillon, cette fois en soliste, dirigeant son ensemble dans le Nisi Dominus de Vivaldi et la Cantate BWV 170 de Jean-Sébastien Bach, œuvres d’une infinie délicatesse où son magnifique timbre de contre-ténor s’exprimera avec la pureté qu’on lui connaît (dimanche 21 à 21h).

 

Sooyeon Kim photo 2Contrastant avec les vocalises et les lamentos de la période baroque, les grandes envolées lyriques des compositeurs romantiques et post-romantiques seront au programme de plusieurs concerts symphoniques.
Ainsi, les Quatre dernier Lieder de Richard Strauss feront leur entrée au répertoire du Festival sous la baguette d’Amaury du Closel, avec la soprano coréenne Sooyeon Kim et les Berliner Symphoniker (samedi 20 août, 14h30, Abbatiale) ; tandis que la soprano polonaise Aga Mikolaj sera accompagnée le lendemain par l’Orchestre National de Lyon dans les Wesendonck-Lieder de Wagner, sous la direction du chef letton Andris Poga (dimanche 21 août, 21h, Abbatiale de La Chaise-Dieu).

Actu Voix Aga Mikolaj

 

Le week-end suivant (samedi 27 août, 14h30, Abbatiale) on retrouvera la soprano Sooyeon Kim dans un registre plus explicitement sacré, avec le Gloria de Francis Poulenc, sous la direction de Jacques Mercier, habitué du Festival, à la tête de l’Orchestre National de Lorraine : cette œuvre expressionniste sera associée à un chef-d’œuvre de la musique sacrée du XXe siècle, le Psaume XLVII de Florent Schmitt, rarement donné.


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A voir également