53e Festival
22 Août - 1er septembre 2019

Un clavecin pour un 50e anniversaire

Le Festival de La Chaise-Dieu saisit l’occasion de son cinquantenaire et de son inscription dans le « Projet Chaise-Dieu 2015-2018 » (projet global de réhabilitation et de mise en valeur de l’ensemble abbatial) pour préparer sa mutation en un pôle musical actif à l’année.

 

GUI_6776-webAinsi la commande d’un clavecin est la première étape de la constitution d’un parc instrumental nécessaire à la fois pendant la quinzaine musicale du mois d’août et pour le développement de l’activité du Festival tout au long de l’année : concerts, résidences, master-class, enregistrements….
Le Festival de La Chaise-Dieu a toujours entretenu des liens privilégiés avec le clavecin en invitant régulièrement des formations ou artistes devenus références dans ce domaine : William Christie, Christophe Rousset, et plus récemment, Benjamin Alard ou encore Jean Rondeau.

Pour offrir aux solistes et aux continuistes des ensembles baroques invités un instrument neuf, d’excellente qualité, correspondant à leurs exigences, et adapté à l’acoustique des lieux de concerts (Auditorium Cziffra, Abbatiale Saint-Robert), le Festival a fait appel à un artisan local, Frédéric Bertrand (facteur de clavecins) installé à Saint-Paulien, ville partenaire que le Festival investit chaque été, depuis 2010, pour un concert en la collégiale Saint-Georges. La qualité de son travail de facteur et d’accordeur a été saluée par des musiciens de renommée internationale, invités par le Festival, avec lequel il collabore depuis 2014.

Ce clavecin d’esthétique franco-flamande, est une copie d’ancien, c’est-à-dire construit sur des plans d’époque : en l’occurrence, de type Goermans/Taskin, fin du XVIIIe siècle. Le Festival fait le choix d’un instrument le plus polyvalent possible, en terme d’usage (continuo, récital) et de répertoire (XVIIe et XVIIIe siècles ; musique allemande, française, anglaise…). Il est constitué de 2 claviers et 4 jeux (2 jeux de 8 pieds, 1 jeu de 4 pieds, 1 jeu de luth), pour une grande variété de sonorités et d’effets.

Invité lors du Festival 2014, Benjamin Alard apprécie le travail de Frédéric Bertrand et la qualité de ses instruments : il a accepté d’être le parrain de ce clavecin, a participé à la rédaction du cahier des charges avec le Festival, et suit chaque étape de la fabrication de cet instrument. Il l’inaugurera en novembre prochain à l’occasion d’un premier évènement consacré au clavecin (master-class, concert, actions pédagogiques). Par la suite, il en sera le conservateur attitré et veillera sur son entretien.

GUI_6794-webLe financement de cet instrument –un budget de 20 000€– est entièrement pris en charge par le mécénat conjoint de la Fondation d’Entreprise Omerin, représentée par Xavier Omerin, et du groupe Texprotec, représenté par Pierre Omerin, tous les deux situés à Ambert, dans l’industrie du câble, et mécènes fidèles du Festival.


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A voir également